La sécurisation  
Elle est le résultat d’un équilibre entre les objectifs et les coûts.
Elle a pour but d’éviter la perte des données, les intrusions, les défaillances. Elle relève de procédés physiques mais également de procédures interactives croisées aboutissant à un accroissement de la sécurité du système.
La sécurisation ne serait être limitée au simple système mais également aux communications

  • 1 - Sécurisation des systèmes :
    Elle concerne les locaux qui doivent être non inondables, d’accès sécurisé.
    La conception du système en lui-même participe à sa sécurisation en particulier concernant l’alimentation électrique (alimentations redondantes, onduleurs et secours) et la sauvegarde des données (architecture Raid V et copie de sauvegarde à conserver à distance des locaux informatiques).

  • 2 - Sécurisation des systèmes par interconnexion :
    Identification du patient :
    Saisie unique du patient avec intégration des données du S.I.H. dans le S.I.R.. 
    Réduire les saisies manuelles en ayant recours à la saisie à partir de la carte Sesam Vital ou du S.I.H..
    Transfert des données état-civil vers les modalités par le profil Dicom Worklist.
    Absence d’effacement des données avant leur archivage sur le système principal.
    Aspect constant des films lors des tirages.
    Association de l’examen au compte-rendu.

  • 3 - Sécurisation des accès :
    Le plus souvent par mot de passe et login, ces codes d’accès ouvrent les droits aux utilisateurs.
    La biométrie (empreinte digitale) peut également être utilisée avec serveur central pilotant les droits d’accès aux locaux et aux consoles.

  • 4 - Sécurisation et traçabilité :
    L’intégration IHE de l’ensemble des composantes du plateau technique permet une traçabilité en colligeant l’ensemble des informations provenant des différents systèmes :
    Suivi de la prise en charge avec authentification de la personne ayant réalisé chaque action (prise de rendez-vous, accueil, réalisation d’examen, dictée du compte-rendu, facturation, suivi de facturation.
    Traçabilité des composantes de l’examen : condition d’acquisition,  heure du début, heure de fin d’examen, paramètre d’acquisition, dosimétrie.
    Suivi des consommables utilisés et suivi des incidents.
    L’ensemble des informations recueillies peut faire l’objet de document unique rattaché au dossier du patient.


En pratique la sécurisation des accès sont réalisés au CIMOP pour
le R.I.S. :
Seul le personnel médical et para médical du Centre d’Imagerie a accès aux ordinateurs connectés au R.I.S.. La connexion nécessite un mot de passe et un code et un contrôle biométrique.

le P.A.C.S. :
La connexion d’un médecin ou d’un membre du personnel nécessite un mot de passe et un code individuel.
Les informations destinées aux médecins correspondants par internet sont cryptées et adressées au moyen d’un réseau sécurisé (Réseau Santé Social)
Les sociétés assurant la maintenance des équipements ont signé un engagement de confidentialité conforme aux recommandations de la C.N.I.L.

Ces systèmes ont fait l’objet d’une déclaration à la C.N.I.L.


Date de création : 10.08.2005
 
 
 
 
NUMERO UNIQUE - 01 41 12 81 90

CLINIQUE CHIRURGICALE DU VAL D'OR - 16 RUE PASTEUR 92210 SAINT CLOUD
CLINIQUE BIZET - 23 RUE GEORGES BIZET - 75116 PARIS
CENTRE HOSPITALIER DES 4 VILLES (Saint-Cloud) - RUE LAUER 92210 SAINT CLOUD
CENTRE HOSPITALIER DES 4 VILLES (Sèvres) - 141 GRANDE RUE 92310 SEVRES