coroscanner centre radiologie imagerie irm medicale ouest parisien cimop paris 16

Imagerie cardiaque et vasculaire

Hormis l’échographie cardiaque pratiquée par les cardiologues, le CIMOP possède une expertise en imagerie cardiaque, en réalisant des examens de coroscanner, score calcique et IRM cardiaque à la clinique Bizet à Paris 16ème.  Les radiologues du CIMOP spécialisés en imagerie cardiaque réalisent plus de 2 500 coroscanners (scanner des coronaires) par an. Notre équipe médicale est expérimentée et à l’origine de publications scientifiques.

Courant 2023, un nouveau pôle d’activité en imagerie cardiaque ouvrira à Saint-Cloud à la clinique du Val d’Or et à Rueil Malmaison à l’hôpital Stell avec un nouveau scanner de dernière génération pratiquant des coroscanners.

Pourquoi fait-on un examen du coeur ?

Le scanner cardiaque (score calcique et / ou coroscanner = scanner des coronaires), l’IRM cardiaque, sont des examens d’imagerie prescrits par votre cardiologue, médecin traitant, ou anesthésiste.

Le coroscanner et l’IRM cardiaque sont des examens permettant d’analyser la morphologie et le fonctionnement du cœur, de ses vaisseaux, (coronaires), dans les trois dimensions, en statique et en mouvement.

Le score calcique est prescrit pour estimer le risque cardiovasculaire.

Le scanner cardiaque

Scanner cardiaque sans ou avec injection de produit de contraste iodé : le score calcique et le coroscanner

Ces deux examens de scanner étudient les artères coronaires, c’est-à-dire les artères qui vascularisent le muscle cardiaque.

Pourquoi explore-t-on les artères coronaires ?

Les artères coronaires sont très importantes puisqu’elles vascularisent le muscle cardiaque (myocarde). Les artères coronaires apportent l’oxygène au muscle cardiaque qui permet à ce dernier de se contracter. En cas de rétrécissement ou d’occlusion de la lumière des artères coronaires, l’afflux de sang et d’oxygène au muscle cardiaque diminue / s’arrête, ce qui peut être à l’origine d’une souffrance du muscle cardiaque, autrement appelée angor ou infarctus du myocarde.

coroscanner rdv resultat centre radiologie imagerie irm medicale ouest parisien cimop paris 16

Radiologue réalisant les reconstructions 3D d’un coroscanner pour mieux analyser la lumière des artères coronaires

Score calcique

Qu’est-ce qu’un scanner avec score calcique coronaire ?

Ce scanner cardiaque permet de quantifier l’importance des plaques d’athérome calcifiées sur les parois des artères coronaires.

L’athérome est constitué de dépôts de cholestérol (entre autres) qui se fixent sur la paroi des artères. Ces plaques d’athérome peuvent rétrécir la lumière des vaisseaux et diminuer le débit sanguin apportant l’oxygène au muscle cardiaque (myocarde). Quand ces dépôts d’athérome se calcifient, ils sont facilement visualisables sur un scanner sans injection (le calcium est très contrasté et apparait blanc sur les images).

Un logiciel de post traitement de l’image de scanner donne une évaluation chiffrée qui quantifie l’importance de ces plaques d’athérome calcifiées : c’est le score calcique.

Le score calcique est une information importante pour évaluer le risque cardiovasculaire en vue d’une prise en charge préventive des facteurs de risque.

Le score calcique peut être mesuré seul ou au préalable d’un coroscanner.

 

QUELLES SONT les indications du scanner avec score calcique ?

  • Dépistage de la maladie athéromateuse des artères coronaires
  • Evaluation du risque cardio vasculaire
  • Calcifications valvulaires aortiques et mitrales
  • Calcifications du péricarde

Comment se déroule un examen de score calcique ?

Le score calcique est un scanner cardiaque réalisé sans injection intra-veineuse de produit de contraste iodé.

Le patient est allongé sur la table de scanner et l’acquisition des images pour le score calcique ne prend que quelques secondes.

Comment prendre rdv pour de l’imagerie cardiaque ?

Vous pouvez prendre rdv en quelques clics en ligne ou par téléphone.

Coroscanner

Que voit-on sur un coroscanner ?

Le coroscanner apporte des informations plus précises que le score calcique : il évalue les sténoses (rétrécissement de calibre de la lumière des vaisseaux) des artères coronaires liées aux plaques d’athérome (calcifié ou non). Le coro-scanner est l’examen de choix pour analyser les artères coronaires de manière non invasive et avec une excellente qualité d’image.

Les artères coronaires sont des artères de quelques millimètres, il faut donc des images de coroscanner ayant une excellente résolution spatiale pour une quantification précise des sténoses.

Un autre défi de l’imagerie des artères coronaires en coroscanner est de s’affranchir des flous cinétiques liés aux mouvements des battements du cœur. L’acquisition des images est donc synchronisée avec le cycle cardiaque du patient. Aussi, les machines de scanner réalisant des coroscanners doivent avoir un temps d’acquisition ultra rapide ce qui permet d’éviter les « flous cinétiques » sur l’image, liés aux mouvements du cœur.

On obtient une image en 3 dimensions du cœur, des gros vaisseaux et des artères coronaires.

Les résultats sont importants pour la suite de votre prise en charge chez votre cardiologue.

Quelles sont les symptômes amenant à réaliser un coroscanner ? 

  • Douleurs thoraciques
  • Angor
  • Précordialgies
  • Dyspnée
  • Palpitations
  • Malaise
  • Évaluation préopératoire avant chirurgie extracardiaque

Comment se préparer à un coroscanner ?

Pour les patients ayant des facteurs de risque de pathologie rénale (HTA, diabète..) (lien vers page produit de contraste), il faut réaliser un dosage sanguin de la créatinine.
Le jour et la veille de l’examen, il faut éviter tout excitant qui accélère le rythme cardiaque, comme le thé, café, chocolat, soda cafféiné.

Comment se déroule un coroscanner ?

La qualité du scanner cardiaque dépend de l’équipement médical (type de scanner) et de votre collaboration.

Cet examen nécessite, en l’absence de contre-indication, l’injection intraveineuse de produit de contraste iodé et d’un médicament pour ralentir le rythme cardiaque et mettre au repos le cœur (bêta-bloquant).

Le patient est allongé sur la table de scanner, le manipulateur radio positionne des électrodes sur son thorax, qui vont enregistrer le rythme cardiaque.

L’acquisition des images est synchronisée avec le rythme cardiaque du patient (ECG) ce qui permet d’éviter les artefacts de mouvements liés aux battements du cœur. La technologie double énergie permet de réduire la dose d’irradiation.

Une fois les images acquises, le radiologue effectue un post traitement des images avec reconstructions dans les 3 plans pour mieux visualiser la lumière des artères coronaires.

Le coroscanner n’est pas douloureux et est possible en cas de claustrophobie. Le compte rendu de coroscanner est disponible en 48h sur notre site internet.

artere coronaire scanner coeur centre radiologie imagerie irm medicale ouest parisien cimop paris 16

Reconstructions curvilignes d’une artère coronaire en coroscanner

scanner cardiaque 3d centre radiologie imagerie irm medicale ouest parisien cimop paris 16

Reconstruction d’un coroscanner avec volumétrie du ventricule gauche

Irm cardiaque 

Pourquoi réalise-t-on une IRM cardiaque ?

L’IRM cardiaque est un examen non irradiant, permettant une étude morphologique et dynamique de la contraction du muscle cardiaque. Les séquences dynamiques évaluent la fonction du cœur, quantifiée notamment avec les mesures des fractions d’éjection systoliques des ventricules droit et gauche.

L’IRM cardiaque apporte des informations complémentaires au coroscanner en étudiant la perfusion du myocarde, qui peut être altérée en cas de rétrécissement de la lumière des artères coronaires.
L’IRM cardiaque permet de caractériser les pathologies ischémiques, inflammatoires ou tumorales du myocarde et du péricarde.

Comment se préparer à une IRM cardiaque ?

Aucune préparation n’est requise avant l’IRM cardiaque. Il est recommandé de ne pas fumer ni de consommer des boissons excitantes, comme le café ou le thé.

Comment se déroule une IRM cardiaque ?

L’IRM cardiaque est un examen de haute résolution centré sur le cœur qui peut durer jusqu’à 40 minutes.

Cet examen nécessite souvent une injection intra veineuse de produit de contraste gadoliné et rarement des béta bloquants.

L’examen d’IRM cardiaque comprend plusieurs séquences spécifiques : morphologiques et dynamiques. Ainsi l’IRM cardiaque permet d’étudier l’anatomie du cœur (cavités cardiaques, valves, péricarde…), la fonction cardiaque (systolique, diastolique, valvulaire), la perfusion et la caractérisation tissulaire des pathologies du myocarde (mapping T1, T2, volume extracellulaire).

Des recommandations récentes accordent de plus en plus de place à l’imagerie cardiaque et nous suivons les principales recommandations reconnues pour la réalisation de ces examens.

Parfois, le scanner et l’IRM cardiaque sont nécessaires pour avoir un diagnostic précis.

Liste des pathologies cardiaques nécessitant une exploration en imagerie médicale :

  • Dépistage de la maladie coronaire avec stratification du risque cardio-vasculaire
  • Bilan coronarien
  • Valvulopathie aortique, mitrale (rétrécissement aortique, bicuspidie aortique…)
  • Surveillance de la perméabilité de stents ou de pontage aorto-coronariens.
  • Masse cardiaque (thrombus cardiaque, tumeur cardiaque)
  • Cardiomyopathie hypertrophique (CMH)
  • Trouble du rythme
  • Cardiomyopathie dilatée (CMD)
  • Cardiomyopathie restrictive
  • Evaluation d’un retour veineux pulmonaire anormal
  • Infarctus pulmonaire
  • Myocardite
  • Myo-péricardite
  • Epanchement péricardique, péricardite, péricardite chronique constrictive
  • Agénésie du péricarde
  • Tumeur péricardique
  • Viabilité cardiaque
  • Evaluation de la fonction et de la contraction cardiaque (ventricule gauche, ventricule droit, oreillette droite, oreillette gauche)

 

Liste non exhaustive des examens d’imagerie cardiaque réalisés en routine clinique au CIMOP :

  • Score calcique
  • Coro-scanner – scanner des artères coronaires
  • Scanner cardiaque pour valvulopathie aortique (TAVI)
  • Scanner aortique (dilatation de l’aorte)
  • Scanner des veines pulmonaires
  • IRM cardiaque
  • Scanner et IRM du péricarde
irm cardiaque rdv centre radiologie imagerie irm medicale ouest parisien cimop paris 16
irm cardiaque resultat centre radiologie imagerie irm medicale ouest parisien cimop paris 16

IRM cardiaque : avec visualisation des 4 cavités cardiaques (image de gauche) et T1 mapping à droite

Imagerie vasculaire 

C’est l’imagerie des vaisseaux artériels ou veineux. Au CIMOP nous réalisons des angioscanner ou angio IRM artériels notamment des troncs supra aortiques, de l’aorte et des membres inférieurs, et des phléboscanners, pour l’étude des veines du tronc et des membres inférieurs. Ces examens d’angioscanner et angioIRM se réalisent avec injection d’un produit de contraste (produit de contraste iodé ou chélates de Gadolinium) à haut débit. En IRM il existe une technique dite « en temps de vol » permettant d’explorer les artères et veines du cerveau sans injecter de produit de contraste gadoliné (séquences 2D TOF, 3D TOF).

Comment se préparer à un angioscanner ?

Cet examen nécessite une injection de produit de contraste iodé. Nous demandons aux patients de vérifier la fonction rénale par un dosage de la créatinine en cas de facteur de risque de pathologie rénale (HTA, diabète, maladie rénale connue)…

Quelle est la différence entre une angio IRM et un angio scanner ? 

L’angioscanner est plus largement prescrit que l’angio IRM notamment dans l’étude de l’aorte et des membres inférieurs. En effet, l’angioscanner offre une excellente qualité d’image en raison de sa rapidité d’acquisition et de son excellente résolution spatiale. Autre avantage, l’angio scanner permet de voir les plaques d’athéromes calcifiées.

L’angio IRM est souvent réalisée en cas d’insuffisance rénale contre indiquant l’injection de produit de contraste iodé. L’angio IRM est un examen plus long qui peut durer une vingtaine de minutes, mais qui a l’avantage d’être non irradiant.

Angio scanner et angio IRM donnent à voir la lumière circulante des vaisseaux sanguins.

Comment se déroule un angio scanner ?

L’acquisition des images dure quelques minutes. Au préalable, le manipulateur de radiologie posera un cathéter dans une veine du bras qui permettra d’injecter le produit de contraste iodé.

Pour les examens de l’aorte thoracique, le plus souvent, l’acquisition est synchronisée avec le rythme cardiaque afin d’éviter le flou cinétique lié aux mouvements du cœur.

Pathologies concernées pouvant être explorées par angioscanner (ou angioIRM dans certains cas) :

  • Embolie pulmonaire
  • Syndrome du système cave supérieur
  • Anévrisme / dilatation aortique
  • Dissection aortique
  • Coarctation de l’aorte
  • Evaluation après chirurgie de l’aorte (endoprothèse, tube sus coronaire, Bentall, Tyron David, post-TAVI….)
  • Evaluation d’une maladie inflammatoire de l’aorte (aortite) (maladie auto-immunes, Behcet, Erdheim Chester, Takayasu, Horton…)
  • Bilan d’athérome
  • Imagerie après transplantation cardiaque
  • Dysplasies fibro-musculaires, anévrisme des artères rénales
  • Pathologie des artères digestives
  • Artériopathies oblitérantes chronique des membres inférieurs
  • Pathologie veineuse périphérique
  • Varices pelviennes
  • Syndrome du défilé brachio-céphalique
  • Artère poplitée piégée

 

Liste des angioscanner ou angio IRM que nous réalisons au CIMOP :

  • Angioscanner artériel pulmonaire
  • Angioscanner et angioIRM aortique
  • Angioscanner et angioIRM des artères des membres supérieurs
  • Angioscanners et angioIRM des artères des membres inférieurs
  • Angioscanner et angioIRM des veines pelviennes
  • Angioscanner et angioIRM de l’aorte abdominale
  • Angioscanner et angioIRM d’endoprothèse aortique

Consulter vos résultats

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 3

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?